On est d’accord, il est normal de transpirer, il s’agit même d’un phénomène essentiel à l’organisme pour évacuer nos toxines

C’est le fruit des glandes sudoripares eccrines et apocrines présentes dans la couche profonde de la peau, la transpiration permet de réguler la température de notre corps à 37 degrés

De plus, ce n’est pas un hasard si nous transpirons facilement des pieds, des mains, de l’aine, des aisselles et du front : les glandes eccrines y sont particulièrement concentrées

Reliées au système nerveux, elles se déclenchent sous l’effet d’une forte émotion, d’une angoisse, d’un stress ou en cas de chaleur ou de forte sollicitation du pied comme l’activité physique !

Chez l’humain, on distingue deux sortes de glandes sudoripares qui diffèrent par leurs fonctions et par la composition de la sueur qu’elles excrètent : “eccrines”et “apocrines”

Ici, c’est les glandes sudoripares « apocrines » qui agit

Chez l’humain, ces glandes se trouvent sous les aisselles, dans l’organe axillaire, sur la peau autour de l’anus et autour des mamelons. Elles sont plus grosses que les glandes eccrines et leur conduit excréteur débouche dans un follicule pileux

Outre les composants de base identiques à ceux de la sueur des glandes eccrines, les sécrétions des glandes apocrines contiennent des molécules organiques des lipides et des protéines, dont des phéromones

À cause de bactéries qui transforment ces molécules, ces sécrétions occasionnent la typique « odeur de transpiration »

Les glandes sudoripares apocrines ne s’activent qu’à partir de la puberté, sous l’influence du système hormonal et font ainsi partie des caractères sexuels secondaires

Chez les animaux, ces glandes jouent un rôle dans la reconnaissance mutuelle, la délimitation du territoire et le pouvoir d’attraction sexuelle. Un sujet populaire d’études est de vérifier à quel point ces fonctions – particulièrement la dernière – jouent un rôle chez les humains

La sécrétion de sueur apocrine débute à la puberté, c’est une sueur non permanente

Son fonctionnement est notamment lié aux étapes de la vie génitale. Les glandes sudoripares apocrines sont toujours annexées à un poil et débouchent dans l’entonnoir folliculaire (infundibulum) en dessus du canal excréteur de la glande sébacée

Un mauvais fonctionnement des glandes sudoripares apocrines chez les humains est à l’origine d’une maladie : l’hidrosadénite ou maladie de Verneuil

Les différents déodorant?

Le déodorant est un anti-microbien, capteur d’odeur. Il agit simplement sur l’odeur

L’anti-transpirant agit à la racine du problème en stoppant l’émission de sueur. Son effet astringent resserre les pores de la peau et empêche la propagation de la sueur, ce qui n’est pas recommandé car il stop l’évacuation des toxines

🌊 Bon bain à tous et si vous avez besoin d’un ingrédients vous le trouverez dans ma boutique en ligne ou demandez-moi directement

www.monsoinnaturel.ch/boutique

Informations supplémentaires ici

%d blogueurs aiment cette page :