Il est normal de transpirer, il s’agit même d’un phénomène essentiel à l’organisme, évacuer de l’organisme les déchets qui l’encombrement

C’est le fruit des glandes sudoripares eccrines et apocrines présentes dans la couche profonde de la peau, la transpiration permet de réguler la température de notre corps à 37 degrés

De plus, ce n’est pas un hasard si nous transpirons facilement des pieds, des mains, de l’aine, des aisselles et du front : les glandes eccrines y sont particulièrement concentrées

Reliées au système nerveux, elles se déclenchent sous l’effet d’une forte émotion, d’une angoisse, d’un stress ou en cas de chaleur ou de forte sollicitation du pied, comme l’activité physique par exemple !

Chez l’humain, on distingue deux sortes de glandes sudoripares qui diffèrent par leurs fonctions et par la composition de la sueur qu’elles excrètent : ici on parle des glandes sudoripares « eccrines »

Elles sont de loin les plus nombreuses, de trois à six millions, avec une densité moyenne de 200 glandes/cm2

Se localisent sur presque tout le corps mais surtout sur la paume des mains, sur la plante des pieds où elles atteignent une densité maximale de 600 glandes/cm2) et sur le front

Jouent un rôle important dans la thermorégulation du corps ou de certains organes, dont les parties génitales

Lorsque le corps risque la surchauffe, par exemple pour cause de fièvre, d’effort intense, d’une chaleur externe intense ou froid ou bien de fortes émotions, la production de sueur permet d’humidifier la surface de la peau et des poils, ce qui via créer l’évaporation et faciliter l’abaissement de la température corporelle

Une autre fonction est l’hydratation de l’épiderme. Elles ont aussi un rôle immunologique

La sueur sécrétée par les glandes sudoripares eccrine est composée à 99 % d’eau et d’électrolytes, représentés surtout par le chlorure de sodium qui confère à la sueur une légère saveur salée et en proportion moindre, les ions potassium, calcium et magnésium

Le pour cent restant est constitué de composés organiques. L’acide lactique est le principal composé organique présent dans la sueur. D’autres acides sont également décelables à l’état de traces, comme l’acide acétique, acide propionique, acide butyrique ou encore acide urique (urée)

Le pH de la sueur varie entre 3,8 et 6,5, en relation étroite avec la quantité d’acide lactique excrété, ce qui freine la reproduction de certaines bactéries

Pour avoir les informations plus complètes c’est

Faire des bains de pieds et lavage du corps, visage avec le sel complet AlcaBain

%d blogueurs aiment cette page :